Explications : qu’est-ce que la dopamine ?

Ce produit chimique peut vous aider à bouger, mais il peut aussi affecter l’humeur, la mémoire et bien d’autres choses encore.

Qu’est-ce que la toxicomanie et la maladie de Parkinson ont en commun ? Des niveaux inadéquats de dopamine. Ce produit chimique agit comme un messager entre les cellules du cerveau. La dopamine est importante pour bon nombre de nos comportements quotidiens.

joue un rôle dans la façon dont nous nous déplaçons, par exemple, ainsi que dans ce que nous mangeons, comment nous apprenons et même si nous devenons dépendants à certaines drogues.

Deux grandes zones du cerveau et le rôle des neurotransmetteurs

Les messagers chimiques dans le cerveau sont appelés neurotransmetteurs. Ils font la navette à travers les espaces entre les cellules. Ces messagers se lient ensuite aux molécules des stations d’accueil appelées récepteurs. Ces récepteurs relaient le signal transmis par le neurotransmetteur d’une cellule à sa voisine.
Différents neurotransmetteurs sont fabriqués dans différentes parties du cerveau.

Deux zones principales du cerveau produisent de la dopamine. L’une s’appelle le substantia nigra ou substance noire. C’est une minuscule bande de tissu de chaque côté de la base de votre cerveau. Cette zone se trouve dans une région connue sous le nom de cerveau moyen. A proximité se trouve l’aire tegmentale ventrale qui produit également de la dopamine.

Ces deux zones du cerveau sont très minces et minuscules. Ensemble, ils sont plus petits qu’un timbre-poste. Mais la dopamine qu’ils produisent produit des signaux relais qui voyagent dans tout le cerveau. La dopamine de la substance noire nous aide à commencer les mouvements et la parole. Lorsque les cellules du cerveau qui fabriquent la dopamine dans cette région commencent à mourir, une personne peut avoir de la difficulté à amorcer le mouvement.

Ce n’est qu’un des nombreux symptômes qui ravagent les personnes atteintes de la maladie de Parkinson (une maladie connue pour ses tremblements incontrôlables). Pour se déplacer normalement, les patients atteints de la maladie de Parkinson prennent un médicament qui leur permet de fabriquer plus de dopamine (ou ils reçoivent un implant qui stimule les régions profondes du cerveau).

Le circuit de la récompense

La dopamine de la zone tegmentale ventrale n’aide pas les gens à se déplacer – du moins, pas directement. Au lieu de cela, cette zone envoie généralement de la dopamine dans le cerveau lorsque les animaux (y compris les personnes) s’attendent à recevoir une récompense.

Cette récompense peut être une délicieuse tranche de pizza ou sa chanson préférée. Cette libération de dopamine indique au cerveau que tout ce qu’il vient de vivre vaut la peine d’en obtenir davantage. Et cela aide les animaux (y compris les gens) à changer leurs comportements de manière à les aider à atteindre une plus grande partie de l’article ou de l’expérience enrichissante.

La dopamine aide aussi au renforcement et à la motivation. Cette molécule est par exemple ce qui incite un animal de laboratoire, à appuyer à plusieurs reprises sur un levier pour obtenir de savoureuses boulettes de nourriture. Et c’est en partie pour cela que les humains cherchent une autre part de pizza. Les récompenses et le renforcement nous aident à apprendre où trouver des choses importantes comme de la nourriture ou de l’eau, afin que nous puissions revenir en arrière.

La dopamine affecte même l’humeur. Les choses qui sont gratifiantes ont tendance à nous faire nous sentir plutôt bien. Abaisser la dopamine peut faire perdre du plaisir aux animaux dans des activités comme manger et boire. Cet état sans joie est appelé anhédonie.
En raison de son rôle de récompense et de renforcement, la dopamine aide à la concentration. Tout ce qui est gratifiant, après tout, vaut habituellement la peine qu’on s’y attarde.

Les dangers de l’addiction

Mais la dopamine a un côté plus sombre. Les drogues telles que la cocaïne, la nicotine et l’héroïne provoquent une augmentation considérable de la dopamine. Le ” high ” que ressentent les gens lorsqu’ils consomment de la drogue vient en partie de cette pointe de dopamine.

Et cela incite les gens à rechercher ces drogues encore et encore – même si elles sont nocives. En effet, la “récompense” cérébrale associée à ce niveau élevé peut conduire à l’abus de drogues et au final à la dépendance.